Sémiotique de l'image

Publié le par Yassine Benhida

Image:Paul Signac Maison de Van Gogh Arles 1933.jpg

                               La maison jaune De Van Gogh

La maison devant est celle de chacun d'entre nous. Elle n'a pas changé depuis le temps de sa création. En haut le champ chromatique bleu, dénote avec celui du ciel, mais il connote surtout avec des montagnes de neige. N’est-il pas l’hiver ? Cette glace sous ces formes triangulaires opaques comble l'interprétation "objective". Ce signifiant, qu’est le haut, ne réfère t-il pas à l’avenir inconnu de la maison, de l’homme?

Au comble du haut, s'ajoute le bas de  cette demeure au plan gros; étalée sur deux ruelles qui s'entrecroisent. En face, deux arbres en couleur (bleu, jaune, rouge, blanc..), à sa droite deux autres, en même forme. Implantés là, ils offrent l'image de l'harmonisation évanescente, dérangeante. Des arbres, qui connotent à l’être animée. Une route qui ne va nulle part, un déracinement. La maison, thème de l'image, s'éclate en rhèmes; à savoir son toit à la forme des constructions, similaire à celle des monts, soutenue par des fenêtres éparses et puis, son rez-de-chaussée divisé en boutiques titré en marron par "tabac bar", dénote dans un premier temps avec un parc, où les gens vont pour subvenir à quelques besoins tel que (achat, café, discussion…). Dans un deuxième temps, peut-on dire que l’hétéroclite des couleurs, des êtres, des boutiques…fait écho avec l’incapacité de l’homme à prendre une allure Une. Le jaune n'y est que pour donner la lumière. L'espoir? Cette maison est l’homme.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

RAJA 20/03/2007 16:17

c'est  la peinture
d'un courant que je vais faire apparaitre et qui se nommera egalement "le vidisme" avec un grand V

amina laghmami 16/03/2007 16:17

resalut yassin
Je suis de retour pour corriger une faute que j'ai commise: je voulais dire "apparente" et non pas "parante" donc voilà :d !
                                           @+

amina LAGHMAMI 15/03/2007 00:37

 slm yassin    un coup de pinceaux donne plsr forme: soit une tâche, soit un tableau signifiant ou contraire!    quant au sémiotique de l'image" je" pence qu'on pourra avoir les mm outils d'analyse mais on obtiendera plsr analyses et puis plsr conceptions du monde.    le monde des couleurs, je signal ici "peinture", n'est pas inocent, la production artistique n'est pas implicite; le peintre souffre et puis engendre sa souffrance dans un tableau,  cette dernière qui est transmise via les couleurs.    qt au tableau; il y'a une certaine vivacité mm si elle n'est pas très parante, mais  parante avec le choix des couleur.                                                             à très bientôt