La fièvre du mouton

Publié le par Yassine Benhida

Photos Animaux - Provencewebe_provence.com

Safi

 

La fièvre du mouton

 

Foisonnement dans tous les alentours

 

Safi, un jour avant la fête du sakrifice: « Aide El Kbir », les rues sont envahies de moutons. Les souks hebdomadaires aussi. Quant aux prix, une hausse est à signaler. Néanmoins, la qualité a son prix. A chacun son mouton, et à chacun son bénéfice.

Aucun quartier à Safi, ne fait exempt à l’effervescence des moutons exposés à la vente. Tantôt, en pleine rue, tantôt dans des garages, les troupes de moutons envahissent la ville.  Sinon leur vente, est assurée par des superficies aux airs désertiques. A côté de ces points de ventes, il y a aussi « rahba »; place de vente, organisée par la municipalité, dans l’ancien souk du Lundi. En outre, la vente par kilos est assumée par de grands magasins tel Asima, l’économat de l’enseignement…

Pour en avoir un, quelques un, font le déplacement jusqu’aux souks hebdomadaires, à l’instar du souk de « Sebt gzoula », « jamâat shaim », « kmis ouled lhaj »…Cette tendance, à parcourir des kilomètres, est plutôt due à la cherté des bêtes exposées à la vente. Arrivé au souk, le client s’aperçoit que, les prix sont similaires. Soit en ville, soit dans les villages, les prix ont grimpé, pendant ces derniers jours. Le prix d’un mouton de qualité, varie entre 1700 et 3000 Dhs la tête. A ce sujet, les clients déclarent la hausse des prix, par rapport à l’année dernière. « Il faudra, débourser en moyenne 500 à 1000 Dhs de plus » : confirme Brahim, un fonctionnaire.

Par ailleurs, le bétail signalé cette année par le ministère de l’agriculture, est satisfaisant. Aussi bien en qualité, qu’en quantité. Bref, toutes les races sont présentes à Safi. Avec une préférence ici, des moutons n’ayant pas dépassé, 2 ans dans leur âge. Comme d’habitude, chaque famille aura son mouton, en fonction de son pouvoir d’achat.

           Il est utile de rappeler, que mise à part le foisonnement de «Aide El Kbir », la vente des moutons est caractérisée aussi, par le gain des saisonniers; entre transporteurs, charbonniers, vendeurs d’aliments pour bétails…Tout le monde tire sa petite marge bénéficiaire.

Publié dans Actualité de Safi

Commenter cet article

MB 08/01/2007 23:42

article intéressant, un événement traditionnel et cher à chaque marocain qui se respecte, bourse pleine ou vide,  t'as bien fait, il  fallait en parler.
au plaisir de te lire prochainement encore et encore
MB

Yassine 06/01/2007 09:23

slt
C'est vrai.Mais, chez nous ce n'est pas tjs stable.
Merci Soraya

soraya 31/12/2006 13:25

C'est tout à fait normale que le prix des moutons augmente car durant cette période les vendeurs savent qu'ils auront plus de clientèles dut à une fête religieuse qui oblige l'achat d'un mouton. C'est une stratégie commerciale entreprit par les vendeurs.