Catastrophe

Publié le par yassine Benhida

La route côtière Safi/Essaouira ou le syndrome des chocs

 

 

 

 

L

 

 

 

 

 

es pluies ne sont bénies par tous, du moins par les conducteurs toujours pressés au Maroc.

Le Vendredi  dernier vers 11h 30 du matin, la route  côtière reliant Safi à Essaouira a été la scène d’un accident « rocambolesques » sous la pluie.

A l’origine, un camion de marque Volvo chargé à bloc; de sable, s’est rebifé sur la route.La glissade s’est faite sur une soixantaine de mètres près de souk Âme. La glissade s’est arrêtée à quelque mètres, sous l’effet du poids.

Autrement dit, la catastrophe a été évitée de justesse. Le chauffeur est sortit indemne, sauf quelques blessures légères. Rappelons que le scénario de cet accident pour ne pas dire banal, est fort courant. " Nous y assistons toujours, lors de nos déplacments, vers le travail": affirme un enseigant.

L’important à rappeler, est que cette route constitue un point noir, qui chaque année, fait des maleureux. Les panneaux de la limitation sont rares.L’état de la route est plus que déplorable. Les crevasse depuis kmiss oulad l’haj, à souk Âme mènent la vie dure aux amortisseurs, et aux pneus. Pas même un revêtement « bricolé » pour une route aussi panoramique.

Quand les composantes de cette voie, auront été remises à point. On pourra dès lors écrire, avec de gros caractères : « La vitesse tue … ».

Publié dans Actualité de Safi

Commenter cet article

salma 06/12/2006 16:17

PAR LE BIAIS DE CET ARTICLE VOUS LANCEZ UN CRI ""LA VITESSE TUE"" LE MAROC EST QUALIFIE PARMI LES PAYS LES PLUS CONTENANTS D ACCIDENT ET CELA EST TRES GRAVE.